Marius HORNARD

Le 10 octobre 1923 obsèques de Marius HORNARD

(ancien maire de Lissey)

 

né le 17 août 1845, décédé le 09 octobre 1923

marié le 01 juin 1868
 

Img 66

 

 

               La commune de Lissey a fait, le 10 octobre, de belles funérailles, à M. Marius Hornard, son ancien maire.

            Au cimetière, le distingué instituteur de Lissey, M. Henry, a prononcé le discours suivant qui a été écouté avec la plus religieuse attention.

 

            Mesdames, Messieurs,

            C'est avec un sentiment profond de douloureuse sympathie que nous assistons, recueillis et émus, aux obsèques de M. Hornard Marius, conseiller municipal, ancien maire de Lissey, mort dans sa 79e année, frappé soudainement dans la plénitude de ses facultés par une attaque d'apoplexie.

            Monsieur Hornard, avant que cette tombe se referme à jamais, je voudrais exprimer les sentiments de chaleureuse sympathie et de profonde estime qui animent cette foule qui se presse nombreuse autour de votre cercueil.

            Depuis quelques jours, sur toutes les lèvres, s'est exprimé le plus bel éloge qui puisse s'adresser à un homme; du plus profond du cœur , tous répétaient: << C'était un brave homme, un parfait honnête homme, franc loyal; toujours il a été intègre et juste. >> Bel hommage rendu à la droiture et à la rectitude de votre vie tout entière !

            M. Hornard était non seulement le doyen d'âge, mais aussi le doyen d'ancienneté du Conseil municipal de Lissey.

            Elu pour la première fois, en mai 1874, il est resté membre de cette assemblée sans interruption, pendant plus de 49 ans. Voilà un bien long bail qui prouve bien mieux que les faibles paroles, la profonde estime que la population a eue pour cet honnête homme pendant un demi-siècle.

            Nécessairement, ses connaissances administratives, servies par une mémoire très fidèle et par une sûreté, une rectitude de jugement vraiment remarquables, le firent appeler à l'honneur de représenter la commune comme maire et comme adjoint.

            M. Hornard fut quatre ans adjoint et pendant seize ans maire de Lissey. Réélu maire à nouveau par l'unanimité du Conseil municipal, en 1919, il donna volontairement sa démission en 1920.Mais, resté membre du Conseil, il fut toujours le plus fidèle aux séances, et il y tenait une grande place, ses collègues et amis ayant toujours une déférence très marquée pour sa haute compétence.

            Homme de devoir, M. Hornard le fut toujours, et si souvent sa tâche fut facile au milieu d'une population honnête et sympathique, il arriva cependant une heure terrible où l'accomplissement entier de son devoir, en qualité de maire de Lissey, nécessita toute sa mâle vertu.

            Après que l'heure tragique de la mobilisation eut sonné dans toute la France, un événement plus terrible encore allait mettre le premier magistrat de la commune à une rude épreuve: le 26 août 1914, l'ennemi envahissait Lissey.

            M. Hornard, fidèle à son devoir, fidèle à son poste d'honneur, resta là. Quelles cruelles épreuves il eut alors à supporter de la part d'un ennemi soupçonneux et barbare. Les privations, les mauvais traitements, les menaces de mort, il subit tout. Au mois de septembre, il fut emmené en captivité en Allemagne, comme otage, comme prisonnier civil.

            Enfin, il fut rapatrié en 1915. Sa santé, fortement ébranlée par les épreuves trop rudes, par les tortures physiques et morales, se remettait cependant peu à peu au sein de sa famille.

            Dès le mois d'avril 1919, M. Hornard rentrait à Lissey et contribuait puissamment à la reprise de la vie économique et administrative de Lissey.

            En 1922, le gouvernement de la République lui attribuait la belle récompense des victimes civiles héroïques de la guerre, la médaille de vermeil de la reconnaissance française. Témoignage glorieux accordé au premier magistrat de Lissey pour avoir accompli tout son devoir, dans les circonstances particulièrement difficiles et périlleuses de l'invasion. Honneur à M. Hornard, honneur à l'honnête homme et à l'homme du devoir.

            Adieu! Monsieur Hornard! Plus et mieux que ces quelques paroles, cette foule émue apporte à votre famille éplorée un sentiment de condoléances et de réconfort cordial; elle peut être fière de vous.

            Au nom de M. Le Maire de Lissey, de la municipalité et de toute la population, encore adieu!

            Que la terre de Lissey, que vous avez tant aimé, vous soit douce et légère. Dormez en paix, votre souvenir restera dans tous les cœurs des honnêtes gens de Lissey.

 

            Nous ajouterons que M. Hornard était Chevalier du Mérite Agricole et qu'il s'était marié en 1868, voilà par conséquent 55 ans, avec Mme Sidonie Collet, aujourd'hui sa veuve. Cette femme vénérable jouit d'une excellente santé et peut espérer de vivre encore de nombreuses années, au milieu de sa fille de son gendre et de leurs enfant. (Le Journal de Montmédy)

 

Img 68 Img 67 Img 69

Jean-Baptiste HORNARD

et

Catherione RICHARD

(parents de Marius HORNARD)

Sidonie COLLET et Marius HORNARD Léontine HORNARD

 

Ajouter un commentaire