Ancien Régime - 3

 

 

         1783: 13 octobre 1783 : Bénédiction de l'église par Messire Nicolas- Louis FOSSY, avec les abbés Jean- François CHAPIRON, diacre de la paroisse de Lissey, Pierre DUPUIS, sous diacre de la paroisse de Bréhéville, et François RICHARD, maire et Claude  FALLET greffier de la commune.

N.L. FOSSY a consigné le souvenir de cette cérémonie, sur les registres , en appelant les bénédictions célestes sur ses paroissiens, dans les termes qui suivent : <<Daigne le Seigneur, qui, en ce jour, a pris possession de son temple , fixer à perpétuité parmi nous la religion catholique apostolique et romaine ; maintenir dans notre paroisse la probité et les bonnes mœurs... qu'il lui plaise de veiller sur les paroissiens présents et à venir...que sa bénédiction  se fasse sentir, de siècle en siècle, sur tous ceux qui l'adoreront en cette église, mise sous la protection de la Sainte Vierge, mère de Dieu et de saint Rémy, patron de ce lieu ; ainsi soit-il>>.

 L'ancienne église était au-dessus du village, là où se trouve encore le cimetière, elle fut détruite en 1779. Elle était royée savoir : le jardin de la cure , au midi ; le chemin de Bréhéville, au nord ; la maison curiale, au levant ; et le jardin de Mme Delut, au couchant.

          1784: 22 janvier 1784: procès-verbal de nomination de maire, lieutenant de maire, échevin, greffier et doyen de la communauté de Lissey pour 1784. (fol. 89) (registre C 2090- Bureau des Domaines- Marville- contrôle des actes).

          1787: 81 feux ( 405 habitants )

Lissey a sur son territoire 539 arpents de bois dont 432 lui appartiennent; le Roi est seul seigneur du lieu (Inventaire des Archives de la Meuse avant 1790).

( arpent: ancienne mesure de surface pour les bois et les prés: l'arpent de Lorraine valait 250 toises carrées soit 20,43 ares)

         1788: Mauvaise récolte

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau